Quels sont les points contrôlés lors du contrôle technique ?

Le contrôle technique a pour objectif de vérifier la fiabilité de votre véhicule. Pour cela, le contrôleur vérifie 124 points dont 72 sont soumis à contre-visite.
Les points contrôlés sont regroupés en 10 fonctions principales :

Point de controle

 

Comprendre votre Procès-Verbal de contrôle technique ?

Le procès-verbal (PV) est édité suite au passage de votre véhicule au contrôle technique.
Il indique les éventuels défauts constatés.

Procès-verbal avec défauts soumis à contre-visite :

  • Contre-visite à effectuer dans un délai de 2 mois maximum après corrections des défauts mentionnés sur le PV.
  • Pas de vignette apposée sur le pare-brise.

Procès-verbal avec résultat favorable :

  • Rendez-vous dans deux ans pour votre prochain contrôle.
  • Les défauts non soumis à contre-visite doivent être corrigés (sans précision de délai)

Si votre procès-verbal est favorable, et après signature du PV par vos soins :

  • Le timbre carte grise est systématiquement collé sur la carte grise (ce timbre indique la date de validité du contrôle).
  • La vignette est collée sur le pare-brise de votre véhicule (elle comporte la date limite de votre prochain contrôle).

Comprendre les résultats de votre contrôle technique automobile ?

Afin de vous aider à mieux comprendre les résultats de votre contrôle technique :

Accédez en ligne à votre rapport de contrôle technique complet, ainsi qu’aux explications des éventuels défauts relevés et des mesures effectuées sur le véhicule.

IMPORTANT : pour consulter votre rapport de contrôle technique en ligne, il vous faut au préalable accepter la publication de vos données.

Comparez les résultats de votre véhicule par rapport :

  • A ceux de la même famille de véhicules (mêmes marque et modèle)
  • Aux plus de 4 millions de véhicules contrôlés dans les centres DEKRA et NORISKO AutoConsultez le comparateur de performances des véhicules au contrôle technique

Votre véhicule passe en contre-visite ?

Vous passez en contre-visite ? Pas d’inquiétude !

L’objectif du contrôle technique est justement de prévenir les éventuelles défaillances de certains organes clés de votre véhicule, ceux-là même qui garantissent votre sécurité et celle des autres usagers de la route.

L’obligation de contre-visite s’impose ainsi comme une garantie de sécurité. Cela ne signifie pas forcément que votre véhicule est en mauvais état, cependant c’est une alerte qu’il faut prendre en considération car ce sont des organes essentiels de votre véhicule.

Comment savoir si mon véhicule passe en contre-visite ?

Les défauts à corriger avec obligation d’une contre-visite sont mentionnés sur votre procès-verbal, édité suite à votre visite technique réglementaire.

Quelles actions entreprendre pour corriger les défauts de mon véhicule ?

Vous disposez d’un délai de 2 mois suite à votre contrôle technique pour corriger les défauts mentionnés sur votre procès-verbal.

Attention, ne laissez pas passer ce délai de 2 mois ! Sinon vous serez obligés de refaire un contrôle technique complet !

Les centres du réseau DEKRA Automotive sont des centres agréés et le métier du contrôle technique impose un devoir de neutralité et d’impartialité. Nous n’effectuons donc aucune réparation.

N’hésitez pas cependant à demander conseil auprès de nos contrôleurs, ils sauront vous aiguiller et vous conseiller sur les dispositions à prendre selon le défaut constaté.

Pour corriger les points défaillants, nous vous conseillons de vous rendre chez votre garagiste habituel et de lui présenter votre procès-verbal avant d’entamer les réparations.

Quelle est la marche à suivre pour passer la contre-visite et valider définitivement votre contrôle technique ?

Suite à la correction des points défaillants, contactez votre centre de contrôle pour prendre rendez-vous pour votre contre-visite.

Lors de la présentation de votre véhicule, munissez-vous de votre carte grise et de votre procès-verbal.

A l’issue de la contre-visite, un nouveau procès-verbal vous sera transmis, favorable ou non en fonction de la correction des défauts constatés.

Votre prochain contrôle ?

Vous avez effectué le contrôle technique de votre véhicule ?

Vous devrez passer votre prochain contrôle avant le 2ème anniversaire de la date de votre dernier contrôle technique. Date limite de votre prochain passage : Date du dernier contrôle + 2 ans.

Conseil : Retrouvez la date précise de votre prochain contrôle technique sur votre carte grise.

Pour être sur de ne pas rater votre prochain contrôle technique, créez votre alerte DEKRA pour être prévenu par mail de votre prochaine échéance.

Vous possédez un véhicule utilitaire léger ?

N’oubliez pas le contrôle complémentaire pollution à réaliser entre le 11ème et 12ème mois après la visite technique périodique.

Comment entretenir votre véhicule jusqu’au prochain contrôle ?

Pour prendre la route en favorisant votre sécurité et pour passer votre futur contrôle technique en limitant au maximum les risques de contre-visite, nous vous suggérons quelques conseils simples :

Pare-choc

Si un accrochage a endommagé l’un de vos pare-chocs, changez-le rapidement car un pare-choc en mauvais état n’assure plus sa fonction d’amortissement des chocs légers. Vérifiez également la parfaite fixation des deux pare-chocs.

Feux

Vérifiez régulièrement tous les feux de votre véhicule et si nécessaire, changez les ampoules grillées, les fusibles défectueux ou les phares cassés.

La conduite, de jour comme de nuit, réclame des feux avant et arrière en parfait état pour voir et être vu.

  • Nettoyez-les régulièrement avec une éponge : une fine couche de poussière réduit de moitié leur portée.
  • Contrôlez leur bon fonctionnement.
  • Faites-les vérifier régulièrement.

Freinage

Révisez régulièrement votre système de freinage. Faites vérifier l’état des mâchoires et des plaquettes de freins et faites-les changer si nécessaire.

En cas de changement de pièce, veillez à roder les freins avant le passage au contrôle technique sur une distance d’environ 300 km.

Amortisseurs

Pensez à les changer régulièrement (environ tous les 80.000 km). 2 facteurs impactent la longévité de vos amortisseurs :

  • l’état du revêtement des routes empruntées au quotidien
  • la surcharge du véhicule.

Faites contrôler l’état de vos amortisseurs tous les 20 ou 30 000 km.

Pneumatiques

Vérifiez chaque mois et à froid leur pression (sans oublier la roue de secours !), et gonflez-les suivant les indications du constructeur ou du manufacturier de pneumatiques (voir étiquette sur la porte avant gauche).

Contrôlez également régulièrement l’état de vos pneumatiques : leurs déformations, la présence d’entailles éventuelles et l’usure des reliefs (3 mm minimum restants).

Pneus gonflés = sécurité

Sous gonflés de 0,3 bar, ils augmentent la consommation de carburant de 3 %, s’usent plus vite et deviennent dangereux.

Pot d’échappement

Assurez-vous qu’il est en bon état et correctement fixé.

Plaques d’immatriculation

Vérifiez leur état, à l’avant comme à l’arrière: elles doivent être propres, lisibles et correctement fixées.

Pare-brise & balais d’essuie-glace

Maintenez le pare-brise et les autres vitrages de votre véhicule en parfait état de propreté et changez-les en cas de fêlure importante.

Changez régulièrement vos balais d’essuie-glace. Remplissez votre réservoir de liquide lave-glace et vérifiez le bon fonctionnement de l’ensemble du dispositif.

Visibilité = conduite en sûreté.

Pensez à vérifier régulièrement que :

  • Les essuie-glaces sont efficaces et que vous avez du lave-glace
  • Les rétroviseurs intérieurs et extérieurs sont bien réglés
  • Les impacts sur votre pare-brise n’altèrent pas votre champ de vision

Liquide de refroidissement

Vérifiez périodiquement son niveau.

Huile

Quand vous déplacez votre véhicule de son lieu de stationnement, vérifiez de temps en temps qu’il ne reste pas au sol une trace d’huile qui révélerait une éventuelle fuite dans le circuit de carburant ou le groupe moteur. Pensez à vérifier le niveau d’huile entre deux vidanges.

Moteur

Entretenez régulièrement votre moteur selon les indications du constructeur pour éviter de l’encrasser: vidanges à intervalles réguliers, changement ou nettoyage des filtres et des injecteurs.

Conduite plus économe = conduite moins polluante

  • Un bon entretien de la voiture (pression des pneus, réglage du moteur, état des filtres) peut réduire la pollution de 20% et la consommation de carburant de 10%.
  • Coupez votre moteur en cas d’arrêt prolongé
  • Les jours de canicule ou de pics de pollution réduisez votre vitesse